Dimanche 22 avril 2018 : MIUT J-5

Après une grosse semaine côté professionnel et des déplacements à Varsovie et Moscou, la fatigue est bien là. J’ai réussi à maintenir des sorties footing d’une heure toute la semaine avec une journée off jeudi. Le poids de forme n’est pas au rendez-vous, les spécialités culinaires polonaises et russes sont passées par là !!

Samedi, avec un départ à 1h du matin de mon hôtel moscovite, vol de 4h à 7h30 puis retour à la maison à 10h. J’ai dormi en fractionné toute l’a-midi et une grosse nuit derrière.

Dimanche, debout à 6h15 pour un footing de 30min sous une douce température. Agréable petit run en short, t-shirt manches courtes. Petit déj’ et go pour une sortie vélo de route. J’ai repéré une sortie vélo à Condé sur Escaut. 20km de warm-up pour m’y rendre. J’opte pour la trace de 50km. Seul sur les 5 premiers kilomètres, je suis ensuite avec un cycliste de Petite Foret pendant 20km. L’occasion de prendre des relais et d’appuyer un peu plus. Le soleil est bien là et le vent très léger ne gêne pas. Après un passage par la Belgique, retour vers le centre de la manifestation. Je récupère la boisson et le sandwich et retour de 20km vers la maison. Une bien belle sortie matinale, 90km en 3h05m. Le fait d’avoir tourné les jambes m’a fait un grand bien, le tout sous un superbe soleil !

A présent, j’y suis, dernière ligne droite avant l’objectif de ce début de saison : MIUT 116km 7245md+. Limitée à 900 coureurs,  j’aurais à priori le dossard n°110, équivalent à la 50ème position : 29 élites homme + 12 élites femmes + 9ème non élite. Le MIUT fait partie du calendrier Ultra Trail World Tour (UTWT), une des 6 dates du PRO tour. Le parcours nous fera traverser l’ile portugaise de Madère du nord-ouest à l’est. L’unique ravito avec sac d’allègement sera au km60, alors que 12 ravitos seront étalés tout au long de l’épreuve. Le point le plus haut de la course sera à mi-course avec 1760m au Pico Ruivo. Après Polso au km90 ce sera 1370m de D- jusqu’à l’arrivée. J’estime celle-ci vers 17h00, bien qu’il soit difficile de prédire, il faut bien établir une feuille de marche ! Je reviendrai jeudi ou vendredi sur les moyens dispo pour le suivi live de ma course… D’ores et déjà, le départ sera donné à minuit (0h00) dans la nuit de vendredi à samedi. Côté météo, température entre 10 et 14°C, ciel nuageux et pluie annoncée. A présent l’heure est à la préparation, finalisation des sacs, des repas, ravito, matériels de course et timing. Décollage jeudi matin pour l’aventure !

Dimanche 15 avril 2018 : 2h VTT et foulée Valenciennoise

Départ de la maison en VTT direction Wallers-Arenberg puis cap sur Haveluy où je récupère Patrice. Nous revenons sur Valenciennes pour déposer nos vélos à la maison. 2h de sortie très agréable. On se rend en petit footing dans le centre de Valenciennes afin d’encourager nos copains des chtis marathoniens en course sur le 10km. Un rayon de soleil accompagne le large peloton de coureurs. Puis nous nous retrouvons tous derrière la ligne d’arrivée pour une photo souvenir. Photos ici !

Samedi 14 Avril 2018: dernière sortie longue 2h45 avant le MIUT

Samedi matin, réveil 5h45 et départ en voiture vers la base de Raismes. A 6h50 je suis en piste, dans un brouillard épais. C’est parti pour une première phase de footing/échauffement pendant laquelle je surprends un chevreuil. Je repasse ensuite vers la base de Raismes et croise Fabien. A présent 1h par intervalles de 10min, en pyramide. Un exercice fait en mars et dans lequel je n’avais pas tenu l’allure. Ce samedi, je suis dans le coup et tiens le rythme en 3m36s/km. Je termine par 1h avec passage sur les terrils où je croise Adrien puis Benjamin.

Cette dernière séance marque la fin de la phase d’entrainement pour l’ultra trail de Madeire dans 2 semaines. A présent, 2 semaines d’affutage, point clé pour parfaire ces 3 mois de préparation.

Dimanche 08 Avril 2018 : Jour 2/2 weekend choc : Trail de la sainte Victoire – les crêtes

Avec un départ à 7h de Rousset, le réveil se fait dans la nuit noire. J’arrive bien en avance et bénéficie d’une place à 200m du départ/arrivée. Dans la salle de départ, café, thé et gâteaux sont servi aux traileurs. Je croise le favori de la course Sébastien Speler. A 7h, nous sommes environ 350 à s’élancer pour le 58.1km 2980mD+. Il fait 14°C, ciel couvert mais un gros gros vent d’est nous dégomme littéralement. Parti environ en 50ème position, fidèle à mon habitude, je remonte un à un les participants à partir du 4ème km. Le profil est globalement plat jusqu’au 1er ravito liquide du km10. Je n’y prends rien et derrière les festivités commencent. C’est droit dans la pente face à la montagne Sainte Victoire. Au 2/3 on attaque du technique avec de l’escalade et 30m avant le sommet le vent nous décramponne du sol. Le chemin sur la crête est jonché de pierres et avant d’attaquer la descente je suis annoncé 30ème. Une longue descente en single puis en jeep track fait monter les cuisses en température. Sur le bas et la partie plane je remonte un à un les traileurs jusqu’au ravito de Vauvenargues au km22 (23ème position). Je m’alimente en solide, rien en liquide, j’ai encore ma poche à eau avec plus d’un litre et mes 2 flasques de 500ml. La portion qui suit est très plaisante à courir, un chemin étroit, sinueux, bordé de petits arbres et en montée. Mon allure est top et je vole littéralement dans cette ascension. Le sommet est de nouveau sur de grosses pierres, tout comme la crête. La descente me fait penser à la Maxi race d’Annecy, je me décide de la faire sur un gros rythme, après tout c’est le moment de se tester, je n’ai que rarement l’occasion d’évoluer à l’entrainement sur de tel sentiers !

Dans le bas, col des Porte, ravito liquide, nous sommes au km31, je ne m’arrête pas. Je suis alors environ à la 14ème place. Longue montée sur une route large carrossable avant d’atteindre une crête. Là je suis seul et les jambes sont au top. J’avance sur un super rythme. Après quelques kilomètres, je ne vois plus de rubalise blanc-bleu…je demande alors à un promeneur de sortie la route et il me confirme que j’ai loupé un changement de direction. Mon moral en prend un coup ! Et mon allure de course également… Cette erreur me coutera plus de 4km de bonus et 30min. J’entame la descente raide et composée de grandes marches de cailloux. Ce n’est déjà pas mon fort mais là j’ai l’impression de subir. Dans le bas de la descente nous sommes dans le village de Puyloubier au km37 (33ème position). Ravito en solide, j’embarque 2 gourdes de compote de pomme qui me seront bien utiles. Petite portion de plat avant d’attaquer une dernière fois la montagne sainte victoire. On ne monte pas en son sommet, mais jusqu’à un éperon rocheux accolé. Une belle partie d’escalade et de franchissement. Descente jusqu’au dernier ravito du parking Coquille au km49. Je rempli mes 2 flasques et go. Ce dernier tronçon est identique à celui de l’aller pris dans l’autre sens. Je me fixe un petit challenge, finir sous les 7h de courses. Le village de Rousset est en vue, l’arche d’arrivée aussi. Je coupe en 6h54m 60,2km 3000D+ 22ème/308 finishers. Content de ma course dans l’ensemble. Je m’hydrate bien puis une bonne douche avant le retour sur Aubagne. J’arrive tout juste pour suivre la fin du Paris-Roubaix à la TV. L’heure est venue de faire mes bagages, mon TGV retour est lundi matin à la 1ère heure, dodo avec les poules histoire de dormir un minimum.

Fin d’un super weekend trail ! J’ai fait du D+ et D- comme je me l’étais fixé. En revanche, je n’ai pas du tout utilisé mais bâtons et donc pas testé le carquois de rangement. J’ai fait le plein de belles images, panoramas et belles sensations en course.

A présent dernière semaine avec volume et intensité, avant de passer ensuite à une phase d’affutage. L’objectif numéro 1 de la saison approche à grand pas…

Classement ici :

Photos ici

Samedi 07 Avril 2018 : Jour ½ weekend choc

Parti de Paris vendredi après-midi en TGV, j’arrive vers 20h à Aix en Provence, le temps de récupérer l’auto de location et rejoindre Aubagne et mon logement airbnb, je suis au lit pour 22h.

Samedi matin debout avant le lever du soleil et direction Gémenos à 8km. Je me gare sur le parking de la place de ce petit village et à 7h30 je suis en piste. Au menu, une trace dénichée sur la toile qui n’est autre que le parcours empreinté pour le championnat de France de trail 2018 des sapeurs-pompiers. Autant dire que c’est du costaud ! Pour l’occasion je décide de prendre les bâtons afin de valider leur fixation et utilisation. La température est douce avec 14°C, ciel voilé et vent léger dans le bas. Après 1km de mise en jambe, j’attaque une première belle et longue montée. A mesure de l’ascension le panorama s’agrandi et la vue panoramique 360° en haut et splendide. Au loin Marseille et la mer. Le vent est très prononcé sur les sommets, je ne m’éternise donc pas pour les clichés. Pour me repérer, j’ai la trace gps sur mon tél portable, bien pratique, tant il y a de sentiers tous relativement bien marqués. Au passage d’un col je traverse une très belle route sinueuse où les cyclistes sont en nombre, c’est du reste les premières personnes que je croise après presque 2h30 de rando. Dans la montée suivante, je suis sur un chemin trop bas et remonte droit dans le pentu pour récupérer la bonne route. Je contourne un gros éperon rocheux et passe la partie technique équipée de chaînes. A présent c’est un chemin de crête hyper venteux ! Plus loin beau single sinueux avant de tourner à droite et descendre dans une partie avec quelques arbustes. Le chemin nous fait passé dans un trou sous et à travers la montagne. Parti pas très rapidement, je vois que côté timing je suis déjà à 4h de sortie, ayant prévu d’en faire 5, j’écourte la trace officielle que m’indique mon gps et longe le GR qui me conduit à Gémenos en passant par une belle cascade coincée entre 2 montagnes. Il est à peine 13h et je suis de retour à ma voiture. 30km 5h07 1800mD+, une bien jolie sortie.

Je file sur Aubagne pour quelques courses alimentaires, puis à mon logement, pour une bonne douche et repas. Petite sieste en terrasse au soleil et au bord de la piscine. Je vais ensuite à Rousset (35min en voiture) retirer mon dossard pour la course de dimanche. Le soir, je ne traine pas, une bonne nuit me fera le plus grand bien.

Photos dispo ici

Jeudi 5 avril 2018 : Trail de la Ste Victoire 60km J-3

Pour la course prévue dimanche matin (départ à 7h00), il sera possible de suivre en direct celle-ci ici :

http://www.sportips.biz/live/liste.php

et ici pour suivre le n°151 !! http://www.sportips.biz/live/suivi.php?dossard=151

A très vite pour le compte rendu de ce dernier weekend choc avec en vue le 1er objectif de l’année, l’Ultra Trail de Madeire fin avril…

Au passage mon indice ITRA est à présent à 747 suite aux résultats du trail des poilus renseignés cette semaine.

Samedi 31 Mars 2018 : Trail au Fil du Bocq 36km 1200d+

Samedi matin, réveil 5h15 et départ en voiture à 5h45 avec Fabien, Philippe et Benjamin. Direction Namur puis près de Dinant dans la commune d’Yvoir pour la 10ème édition du Trail au Fil du Bocq. On récupère nos dossards et à 8h c’est le départ du 51km auquel mes 3 compères prennent part. Pour moi, petite sieste de 45min avant le départ à 10h de ma course de 36km. Je m’échauffe 10 bonnes minutes, pas de vent, le soleil pointe son nez. Je retrouve sous l’arche de départ Florian Descamps. Je suis content de le retrouver et d’échanger avec lui.

Je me retrouve en 5ème position dans la 1ère ligne droite. Après 2km de descente, on attaque une montée très sèche. Cela part vite devant et sur ce rythme je sens les crampes dans les cuisses, c’est tôt !! Je ne m’accroche pas et laisse filer les 3 premiers. Après 19km, c’est l’unique ravito. Je m’y arrête 30 secondes. Derrière la trace est plus roulante avant d’arriver dans la carrière. Une longue montée, régulière nous emmène en son haut. Je me trompe de route et m’offre 600m en bonus. Sur ce dernier tiers de course, je manque de jus c’est indéniable. La trace alterne montées/descentes avec 2 beaux murs sur la toute fin de parcours. Les 2 derniers kilomètres seront d’ailleurs mes plus lents à 8m30s/km. Je coupe en 3h22m ces 36.5km et 1200mD+ 4eme/251. Après avoir récupérer mon sac, je savoure le burger du finisher puis une bonne douche chaude. Je patiente ensuite au soleil sur la ligne d’arrivée afin de voir boucler leur course Fabien et Benjamin. 10 minutes après c’est Philippe qui en termine. Une très belle édition que nous terminons au son du groupe de musique qui reprend les chansons cultes, alors que nous dégustons la cuvée de bière locale.

Photos ici

Classement ici

Samedi 24 et Dimanche 25 Mars 2018 : fin semaine 8/13 du plan vers MIUT

Samedi matin, 1h de footing à jeun à 65% de VMA. Petit déjeuner et go pour une sortie vélo de route de deux bonnes heures. Léger vent et léger soleil, route sèche, tel sont les conditions de ce début de printemps. Cap au sud-est, jusqu’au golf de Mormal où j’ai le vent de face. Belles pointes de vitesse sur la route du retour. Au final 55km cool, très bien pour une reprise sur deux roues.

Dimanche, départ matinal à la fraiche (2°C) direction la base de Raismes. Ma séance d’entrainement est simple et connue maintenant : 4 heures de descente à fond et récupération sur la montée. Parti avec une tenue un peu light et sans gants, les premiers rayons de soleil 50min plus tard seront les bienvenus. Pour cette sortie, j’ai 800ml de liquide, une petite compote de pomme et 4 barres énergétiques. C’est superbe d’assister au lever du jour de ce site. La brume s’enfonce progressivement alors que le soleil rouge vif perce les quelques nuages. Peu à peu la faune se réveil et le chant des oiseaux m’accompagne. Après 3h, je croise Julien de la Team du Caillou, l’occasion de partager 3 montées/descentes et de papoter un peu. Alors que ma séance touche à sa fin, je reconnais Benjamin (des Chtis Marathoniens) dans la montée. On se retrouve en haut du terrils pour échanger quelques mots. On se retrouvera samedi prochain pour le trail au fil du Bocq. Je le laisse là et fil à ma voiture pour rejoindre les Chtis Marathoniens à Wallers. Ils viennent de terminer leur sortie. Une bonne douche pour clôturer ces 4h, 25km, 1200mD+ et 38 descentes. Fin de ma semaine 8 ! 113km au compteur et du D+/D-

Vendredi 16 au Dimanche 18 Mars 2018 : Camp d’entrainement running Chtis Marathoniens à Belle Dune.

Une première avec les Chtis Marathoniens de Wallers-Arenberg et quelle première !

Le club et le comité nous propose une toute nouvelle formule, un camp d’entrainement de 3 jours sur la côte Picarde dans un  centre de vacances à 2h de route de Wallers. L’idée est de souder encore un peu plus les liens entre les coureurs, enchainer quelques séances d’entrainement et récupérer.

Parti jeudi soir de la maison pour rejoindre mon fréro, je suis à 8h30 vendredi matin au village vacances. Le soleil est de la partie et je parts pour une séance de 2h en solo alors que les copains sont en route. 1h de footing avec vent de face en direction de le Crotoy. Le soleil donne bien et sur le retour (vent dans le dos) ça chauffe sur les paliers de vitesse. Retour au centre. Alors que les Chtis Marathoniens arrivent, on récupère les chambres, dépose les bagages et go pour un footing. Une petite boucle de 8km pour que chacun prenne ses marques. Au retour, douche et go pour le resto. Le groupe n’est pas encore complet ce midi, tout le monde n’ayant pu se libérer de ses obligations professionnelles. Nous sommes installés dans la véranda du restaurant avec vue sur le plan d’eau. Un repas qui ne s’éternise pas. Temps libre que je maximise avec une heure de marche sous le soleil dans les dunes, super! Nous nous retrouvons ensuite pour une séance sophrologie. Un moment de relâchement et de quiétude qui ressource et énergise. Départ ensuite pour la piscine, une heure de nage, jeu de balle et jacuzzi. On termine par une sortie à 18h d’une heure. La température rafraichie un peu mais le soleil est toujours de mise. Une bonne douche et on récupère tout le monde pour le souper. 23 chtis coureurs, les visages ne trompent pas, tout le monde est content d’être là. Après le repas, jeu en groupe. Un times-up avec 7 équipes de 3, qui nous donnera bien des fous rires !!

Samedi, c’est une séance à jeun avec un départ à 8h. 45 minutes footing cool, avec une petite fraicheur matinale. Pour certain, c’est une première, l’occasion de se tester et découvrir. Pour ma part, je suis rodé à l’exercice, ras. Après, la douche et le petit déj’, c’est avec Nico, le kiné/osthéo du groupe, que nous faisons une séance théorie/pratique sur les étirements. Séance rondement menée, très pro, avec le petit fascicule aide-mémoire pour pratiquer à la maison… 12h30 rendez-vous pour le diner. La  cohésion du groupe est vraiment palpable et le repas passe finalement assez vite. Après le dessert on se retrouve en salle pour une séquence de théorie et bons conseils sur la course à pied, hydratation et récupération. Sous une forme de quizz ludique c’est Pilou qui mène d’une main de maître et avec aisance, cette session. Avec un publique doté de très bonnes connaissances et pour certains experts sur les domaines, les débats sont fournie et dans la bonne ambiance. On continu avec une séance de 12km sur la plage avec une petite série de montées. L’occasion de créer l’émulation dans le groupe par équipe de 2. Le planning de l’après-midi se poursuit à 16h avec une séance hammam. 45 minutes pour moi, parfait pour la récupération. Je profite des 30min de temps libre pour suivre la fin de Milan-San Remo et du tournoi des 6 nations, à la TV. Souper, où les anecdotes, histoires, fusent. Pour la soirée, c’est une sortie au Casino au programme. Ceci n’étant pas ma tasse de thé, je fais l’impasse et profiterai de ce temps pour préparer à mes compagnons de chambré quelques pancakes frais et léger.

Dimanche matin, réveil 7h, rendez-vous 8h pour ceux qui veulent prendre part à 2h de running. On frôle le négatif mais le soleil très timide est bien là. Nous sommes 14 pour cette sortie avec changement d’allure. Après 1h, on retourne à la salle pour récupérer la deuxième partie du groupe et c’est reparti pour 11km. Cette fois ci nous allons vers la Baie d’Authie qui offre une belle vue dégagée. Pilou nous offre également une belle boucle typée trail sur un single à travers les dunes. Retour ensuite vers le centre de vacances avec François et Nico, avec qui nous tenons un 15km/h. Fin de séance vers 10h30, bravo à tous les Chtis, une belle séance finie en groupe. J’enchaine par 1h de piscine en mode récupération, c’est top pour les jambes. A 12h30, on se retrouve pour le dernier repas. Chacun en convient, cette 1ère est une réussite. Le programme, le contenu, l’ambiance, le cadre et la météo, la barre est placée très haut dès le 1er essai !! Un grand bravo et merci pour le bureau du comité pour cette organisation et chaque Chtis Marathoniens d’avoir vécu pleinement avec respect, échange et bienveillance durant les 3 jours.

Photos ici

Dimanche 11 mars 2018 : Trail la Tharée Maxi 41km

Du département 62, en France, 2 bonnes heures de route plus tard, je suis en Belgique à Houffalize. J’y ai réservé une nuit d’hotel à 20min en voiture de là se déroule dimanche matin à 9h le trail la Tharée Maxi 42km et 1700md+. Je trouve le sommeil non sans mal et debout 6h30. Préparation, petit déj’ et direction Rettigny pour récupérer mon dossard. Dès le départ et sans surprise mes jambes sont en coton… je laisse filer mais après 2km on est dans du pentu et là cela  bouchonne sérieusement. Résultat cela se transforme en rando marche. Je prends les choses du bon côté. En effet cela me permet de bien gérer et de profiter pleinement de la nature, des paysages. Au passage, 2 chevreuils nous passent sous le nez ! Premier ravito au 9ème, je m’alimente un peu. Au final je ne prendrai que le solide des ravito. Le relief se fait sentir le long de l’Ourthe. Un petit crachin très léger nous passe dessus mais rien de méchant. Le décor est vraiment top et je me surprends plusieurs fois à m’extasier d’un tapis de mousse verte pétante sous une forêt de hauts sapins. A partir du 20ème kilomètre, mes jambes sont de nouveau opérationnelle et je commence a remonté un à un les coureurs devant moi. Je me surprends sur ma régularité dans les longues ascensions. Ravito liquide au 25ème et solide au 35ème. On travers l’Ourthe et son niveau atteint le haut de mes cuisses ! Dès la sortie de l’eau on attaque droit dans le pentu, parfait pour essorer les chaussures (et le bonhomme !). Encore un beau passage sur un gros caillou et sa crête puis on met le cap sur la ligne d’arrivée. Je termine en 4h43min les 41km proposées 10ème/128. Avec une 2ème moitié de course plus rapide que la première, le chrono confirme mes sensations. Une bonne douche là-dessus et retour à la maison pour clôturer ce weekend copieux !

Photos ici

Classement ici


12345...53

avril 2018
L Ma Me J V S D
« mar    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

Ma carte de visite en 2 mots:

Footeux converti à la course à pied en 2009. Marathon: meilleure perf: 2h44min23sec (Francfort 2017) semi-marathon: 1h16min (Lille 2011) 20km: 1h17min48sec (Maroilles 2011) GR20 complet en autonomie, 5 jours (juin 2011) GTMC à VTT en autonomie, 6 jours (juin 2011) Tour du mont blanc en autonomie totale, 4 jours (juin 2013) Grande traversée de l'Hérault à VTT en autonomie, 3 jours (juin 2013) 2014: 4250km VTT et 4200km route avec Paris-Roubaix cyclo, tour des Flandres cycle, la Philippe Gilbert, BRM 223km, Lille-Hardelot, Tour du Luxembourg VTT 4 jours. Big 5 Marathon (mai 2015) Two Ocean Marathon 56km 4h06 (mars 2016) Comrades Marathon 89km 7h12 (mai 2016) TDS 119km 7200D+ 18h56 (aout 2017)

Auteur:

vinceduj


oeilcatalantransferts |
GENETIQUE OBSTACLE |
Les Ecuries de la Ballière |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cycles de la Vie
| GVBeaugency
| FRED&CATHY BARAFFE Hist...