Samedi 17 février 2018: Noctambule chimaciennne

Trail original, simple et convivial, la 1ère édition m’avait séduit, la seconde tout autant!

Les ingrédients de base de l’an passé sont toujours là, le format de la course est lui passé à une boucle de 16.6km à parcourir deux fois. Avec un départ vers 17h, le premier passage s’effectue au soleil couchant, révélant de superbes couleurs dans la foret. Je boucle en 1h25m ce premier round. Dans la salle de départ/arrivé un petit ravito solide/liquide me permet de varié mon portage perso. Je profite du passage dans la salle pour installer calmement et confortablement ma lampe frontale. Après 2km j’allume celle ci. Les 4 premiers kilomètres de la boucle sont les plus techniques et énergivores à mes yeux. Sur le tracé il reste quelque trace de neige et des plaques de glace. Mais globalement pas de zone très dangereuse. Le balisage est parfait, c »est un sans faute. A la faveur d’une portion rapide je boucle un kilomètre en 4min. Dernière montée pour rejoindre l’arche d’arrivée. Je termine ces 33.6km en 2h56m00s.

Dans la salle de l’arrivée, pas mal de monde. Je déguste une bonne soupe chaude avant de savourer un burger fait maison au chèvre, excellent!

Une très belle édition et un bon moment passé sur les chemins et lors de l’après course. Une ambiance cool qui ne donne qu’une envie, revenir l’année prochaine!!

Cette semaine se termine avec 153km, la charge de travail est intéressante, avec de la vitesse et du dénivelé. Pour le weekend prochain WE choc fait maison. J’enchaînerai un trail nocturne (19h) en Belgique de 24km/990d+ (la roche à Minguet) puis dimanche matin 9h l’Aymon trail dans les Ardennes françaises 30km/1600d+

Samedi 17 février 2018: Noctambule chimaciennne dans trail

classement et photos à venir.

Crédit photos Denis Hardy . Album à venir sur www.denhardy.be

Dimanche 11 Février 2018: fin 2ème semaine plan entrainement ultra trail MIUT

Ce dimanche, boucle la fin de ma 2ème semaine de mon plan d’entrainement qui doit me mener fin avril dans les meilleures conditions pour l’Ultra Trail de l’île de Madère.

Après une 1ère semaine où le plan a été suivi mais pas de sensations au top. Cette 2nde semestre est elle bien meilleure. Malgré la neige venue perturbée mes séances matinales, j’ai densifié la charge de fin de semaine. Avec quasi 120km en 3 jours, le corps n’a pas bronché! Vendredi matin, ce fut une séance de fractionné en 400m et 200m. Le soir séance de côtes sur les terrils enneigés, superbe décor! Samedi matin fractionné court avec du 25x200m sur la piste d’athlétisme. Puis je retrouve François des Chtis Marathoniens pour 1h30 en forêt de Wallers. Le timing douche, repas est serré puisque j’ai rendez vous à Saint Waast à 13h30 avec le coach Stéphane et Yannick de la team du caillou. J’ai répondu favorablement à leur invitation sans savoir la durée de notre sortie. Résultat 32km sur le trail du caillou, les rails, les dévers, traversée de rivière, le caillou qui bique puis Rombi et Sebourg. Une sortie avec les lunettes de soleil et oui! Bon on a quand même gardé 3 couches sur le dos car petit vent frais.

Dimanche 11 Février 2018: fin 2ème semaine plan entrainement ultra trail MIUT dans trail

Pour clôturer cela, ce dimanche matin départ à 8h de la base de Raismes pour 4h et travail de la descente à fond pour le cassage de fibres. Tôt le matin, la forêt est calme et le soleil rouge illumine petit à petit le terrils. Vers 10h l’affluence des joggeurs est à son pic. Jouant sur les pentes les plus raides, je ne suis pas gêné. J’ai pu croisé Valérie, Tony et Sylvain sur ce beau terrain de jeu. J’affiche une belle régularité avec au final 35 montées/descentes pour 1040d+ et 22.9km. Une très bonne séance avec de super sensations.

 dans trail

Le weekend prochain, je m’alignerai Samedi sur la Noctambule Chimacienne, chez nos voisins Belges. Hâte d’y être, avec son ambiance cool et son approche minimaliste et simple.

Dimanche 21 Janvier 2018 : 1ère de l’année et victoire sur le trail D2B 42km !

Arrivée samedi après-midi, je retire mon dossard facilement puis direction Hardelot pour une fin d’après-midi et soirée en famille.

Ce dimanche matin debout 6h, un petit déj’ light et direction le Touquet. J’y arrive vers 7h30 et trouve facilement une place de parking à proximité de la ligne d’arrivée. Pour mon équipement j’ai longtemps hésité sur tout avec les conditions météo. Finalement j’opte pour les Salomon lab Soft Ground : peu crantées mais légère et étroites. Short, un tshirt manches longues au corps avec au-dessus le tshirt manches longues de la Team Du Caillou et ma veste coupe pluie. Légère paire de gants, manchons de compression et une ceinture porte bidon. J’ai 600ml et 6 petites barres énergétiques.

Direction la plage pour le départ. La température extérieure est de 4°C, pas de vent et pas de pluie. Sur la plage, je retrouve les copains de la Team Du Caillou, ainsi que Benjamin et Philippe. Le peloton n’est pas au complet et pour cause, nombreux traileurs arrivent du port de plaisance par la plage après avoir cru y prendre le départ là-bas. L’heure de départ est donc décalée à 8h20. Les frontales sont allumées et le départ et donné. La première ligne droite étire les quelques 331 participants et après 2,5km nous sommes 4 à entrées dans les premières dunes. Je me cale donc sur les 2 premiers qui sont deux frères plus jeunes que moi, le 4ème alors derrière moi disparaitra très rapidement. La trace nous offre un single track sinueux dans les terres avec des chemins nécessitant des relances permanentes. Après 13km 1er ravito sur lequel notre trio de tête fait l’impasse. Sur le 2nd tronçons nous nous dirigeons au sud vers Berck avec une longue ligne droite sur la plage. Au 2nd ravito je prends un verre de coca et go ! Après le demi-tour qui donne le cap sur le Touquet, j’aperçois Julien J. de la team (il terminera 8ème, toujours costaud Juju) Puis Abdel, Mathieu, Christophe, Denis, Philippe, Michel, très sympa et motivant de voir les copains sur cette portion rectiligne. Puis on fend la foule de coureurs du 13km dans une chaude ambiance qui réchauffe les cœurs ! Juste derrière c’est le frérot Yann et sa ptit’ famille au grand complet qui est là pour m’encourager. Cela me gonfle à bloc moralement. Au kilomètre 26 on rentre de la plage dans les dunes. C’est le dernier tronçon difficile du tracé. Un des deux frères accélère et passe en tête, je me positionne 2nd mais n’essaie pas de le suivre, dans les montées mais cuisses chauffent trop rapidement et ne souhaite pas crampé…, le 2nd frère ne tient pas le rythme et se fera distancé, jusqu’à ce que l’on ne le voit plus.  Dans ce tronçon, on aborde les plus belles dunes et les passages les plus éprouvants. Je ressens clairement mon manque d’entrainement en montée sur ce terrain. Conscient de ma faiblesse, je ne me crame pas et m’attache à bien relancer sur les descentes et portions plates. Retour sur le front de plage. Il reste 8km et nous prenons le cap sur notre lieu de départ. J’ai en ligne de mire le 1er qui est approximativement à 1min. J’ai retiré ma veste depuis 5km que je tiens en main, en effet pas de vent et une température toujours de 5°C. Je remonte petit à petit sur le premier et au passage de l’oriflamme en bout de plage, le 1er à continuer tout droit. Surpris, je le suis sur 400m mais au vu du kilométrage je pense qu’il fait fausse route. Je tourne donc à droite et remonte vers le port de plaisance. Là je termine la course en compagnie des plus jeunes en course sur le 3km. L’arche d’arrivée se profile et je coupe la ligne d’arrivée en tête avec un temps de 3h10 pour un peu moins de 42km. Très content de mon temps (je pensais être en 3h15 dans le meilleur des cas avant la course). Yann et sa famille sont de nouveau là pour m’accueillir. Je ne m’éternise pas trop car à l’arrêt on refroidit vite… direction l’auto pour un retour sur Hardelot, une bonne douche et soupe chaude mijotée rapidement et avec amour par ma maman puis retour sur le Touquet pour le podium. L’occasion de retrouver une bonne partie de la Team Du Caillou qui restera jusqu’à la fin pour mon podium. Fin d’un bon weekend de course, une première course et une première victoire qui ouvre la saison 2018 !

Un grand merci à toutes les personnes qui m’ont adressées leurs encouragements avant et après la course : La Team du Caillou, les chti’s marathoniens, la famille et les collègues.

Prochaine échéance : Le Trail du Caillou le Dimanche 4 février, j’y serais en tant qu’organisateur/bénévole mais pour tous les autres inscrivez-vous !! ici : http://www.trailducaillou.fr/

Album photos ici : https://photos.app.goo.gl/jsDJ4FtcbadFf6u83

Classement ici : http://www.prolivesport.fr/evenement/trail-des-deux-baies-d2b-2018_293/live.html

Article de la voix du nord ici : http://www.lavoixdunord.fr/301871/article/2018-01-21/plus-de-2-000-participants-pour-les-quatre-courses-du-trail-des-2-baies

Dimanche 14 Janvier 2018 : 19+17km avec les chtis et leurs rois !

Le weekend a commencé samedi matin par une sortie matinale, à 7h30 je suis en piste avec les chaussures de trail à la base de Raismes. Objectif de la séance une sortie de 2h30 avec des variations de terrain. Il fait nuit noir au départ, session à la frontale avec montée de 2 terrils. Le terrain n’est pas encore trop humide. Direction le terril de Bruay, j’y croise 4 chevreuils, un 2nd terril et au retour une dernière fois Sabatier 2. Fin de la séance avec 30.1km, en 2h 40min, une bonne séance !

Alors que je m’apprête à passer à table, je reçois un message de Patrice pour l’accompagner sur sa sortie footing, je lui propose de l’accompagner mais en VTT. Départ à 13h30 de la maison, avec 3 couches car il fait bien frais… au final sortie de 2h et 34.5km. 1h de home trainer pour se remettre les jambes en ordre de marche puis 1h de piscine.

Ce dimanche, début de séance à 7h. Au menu de ma dernière grosse séance avant la course de dimanche prochain 4x20min par pallier d’allure : 5m08 ; 4m24s : 3m51s ; 3m37s. Une séance exigeante et violente le dimanche matin à jeun sous -1°C… néanmoins je termine en bonne condition : 19km 1h20m. Douche express, je grignote un fruit et je retrouve les amis des chtis marathoniens à Wallers.

Grosse participation, 25 runners pour un programme autour de la mare à Goriaux. Après un échauffement, 4x1000m puis retour au calme. 17.4km dans une très bonne ambiance, ponctuée par le partage de la galette des rois ! Merci à Bernard notre boulanger préféré. 2x1h de home trainer pour boucler ce beau weekend.

Cette semaine ce sera séchage et affutage, en vue de la course de dimanche matin : le trail des 2 baies 42km. Le programme de cette dernière semaine est donc light avec 1 sortie de 50min mardi et 1h jeudi avant les 30min de samedi.

Le trail des 2 baies et sa course de 42km se déroule au Touquet. 35% plage ; 40% dunes et sable fin ; 15% chemins ; 10% routes. Le départ sera donnée de la plage du Touquet (en face de l’Aqualud) à 8h dimanche 21 janvier 2018. Direction Berck puis retour sur le Touquet. Les points ravito seront :

1er : solide/liquide Stella 13,6e km – Avenue de Merlimont 62780 Cucq (entre 9h et 9h10)

2nd : solide/liquide 18e km – Près du Camping Ami Ami Rue de la station des dunes 62600 Berck (entre 9h20 et 9h30)

3ème : solide/liquide Stella 28,2e km – Camping de la mer Cours des Champs Elysées, 62780 Cucq (entre 10h10 et 10h25 et à l’arrivée entre 11h15 et 11h30)

Le matos obligatoire :

  • Ravitaillement solide équivalent d’une barre
  • Ravitaillement liquide équivalent de 600ml
  • Couverture de survie ou coupe-vent

J’opterais pour un retrait de mon dossard (numéro 2010) samedi entre 15h et 18h au Touquet, afin d’optimiser le sommeil dimanche matin ;-)

En espérant que la météo soit de la partie…

 

Dimanche 14 Janvier 2018 : 19+17km avec les chtis et leurs rois ! dans trail

Jeudi 11 Janvier 2018: Fin du suspense…, UTMB 2018 i’m coming!!

Pré-inscrit depuis mi-décembre, ce fût l’attente jusque ce matin 10h pour découvrir le résultat du tirage au sort. Avec moins de 2 chances sur 5 d’obtenir un dossard autant dire qu’il fallait en brûler des cierges… La chance m’a sourit et après un tirage positif en 2017 avec la TDS, bis répétita en 2018 avec cette fois ci l’UTMB.

Tout comme les élites Mimmi Kotka et Michel Lanne vainqueurs 2017 de la TDS, j’ai grimpé à la distance supérieure en 2018… Et comme cela ne suffit probablement pas, j’enchaînerai fin octobre avec le grand raid de la réunion. On a qu’une vie! Et autant ne pas nourrir de regret ;-)

Dans l’aventure, Christophe de la team du Caillou sera de la partie, parfait pour les entraînements et la bonne atmosphère fin août! Impatient d’être sur la ligne à tes cotés Christophe!!

Jeudi 11 Janvier 2018: Fin du suspense..., UTMB 2018 i'm coming!! dans trail

Lundi 1er Janvier 2018 : L’incontournable avec les chtis !

Après le 34km de dimanche matin, ce 1er de l’an c’est notre traditionnelle sortie avec les chtis marathoniens de Wallers.

La nuit fût courte, agitée et au réveil petite crève ! J’enfile les running pour un décrassage autour de l’étang du Vignoble, 2 grands tours pour 12,4km en 1h. Les voies aériennes sont débouchées et j’ai pu profiter d’une météo calme et d’un levé du soleil en douceur. Petite douche, je bois un bon citron chaud et direction Wallers pour le rendez-vous de 10h45.

Les copains sont ponctuels et alerte. Avec ma crève je me sens courbaturé de partout, ouch ! Heureusement l’ambiance festive et bon enfant m’aide à oublier cela et passer un bon moment avec la fine équipe. 7,8km en 45min sous un ciel sec est 6°C.

Lundi 1er Janvier 2018 : L’incontournable avec les chtis ! dans semi-marathon

chapeaux pointus de sortie! Le tout en musique ;-)

On célèbre ce passage à la nouvelle année autour d’un petit verre bien mérité ! Bonne année à toutes et à tous !! La cérémonie des vœux officiels du club se tiendra samedi 6 prochain, l’occasion pour les absents du jour de se récupérer… ;-)

Vendredi 29 Décembre 2017 : 23.5km pour passage du cap des 5k !

En discutant avec mon collègue Philippe il y a quelques jours, je réalise que mon kilométrage parcourue en 2017 est tout proche d’un compte rond.

Avec le calendrier 2018 établie, la première partie de saison est axé sur la vitesse. J’établi donc mon plan d’entrainement avec pour cible le 21 janvier prochain pour la fin de ce bloc « vitesse ». Ce matin, après 30 minutes de footing, je suis sur la piste d’athlétisme de Valenciennes. Il est à peine 8h30 et celle-ci est recouverte d’un voile de givre blanc. Conditions fraîches, venteuses mais pas glissantes. Me voilà partie pour un quatre fois trois kilomètres avec deux minutes de récupération entre les séries. Sans être scotché au chrono, après la séance le résultat est hyper régulier à 3m34s/kil. Fin de séance avec 20 minutes de footing. Avec cette sortie de 23.5km je dépasse donc les 5000km courues en 2017 ! C’est énorme, je ne me serais jamais dit être capable de réaliser cela avec régularité et sans pépin physique.

Pour ce qui est des inscriptions aux courses 2018, le Grand Raid de la Réunion est validé (dossard+avion A/R). Pour l’UTMB, résultat du tirage au sort le 11 janvier : avec moins de 2 chances sur 5 ce n’est pas gagné… !

Dimanche 17 décembre 2017 : 27km pour 2nde sortie de reprise !

Après 13 jours de coupure complète sans course à pied, j’ai repris samedi matin par une heure allure footing. 12km sur une trace plate mais boueuse.

La veille, j’ai assisté à Mons à une diffusion de vidéos de trail, bien sympa avec petite balade par le marché de noël sur la grand place.

Ce dimanche matin, je me fixe 2h de sortie sur un tracé le long du canal. Au final 2h15 et 27km à la fraîche. Par moment quelques plaques de glace mais un ciel bleu et des rayons de soleil bien présents.

Le calendrier 2018 est bouclé à 95%, le voici en dates ci-dessous et en image ici!

date: course:
21/01/2018 trail D2B 41,3km 194D+
17/02/2018 Noctambule Chimacienne 40km
24/02/2018 trail la roche à minguet 25k 980D+ 19h
25/02/2018 Aymon trail 30k 1600D+
10/03/2018 Trail des Poilus 56km 1800D+
11/03/2018 La Tharée 39k 1525D+
31/03/2018 Fil du Bocq 35k 1250D+ 10h
08/04/2018 trail de la sainte victoire 59km 3000d+ 7h à Rousset 13790
28/04/2018 trail de Madère 115km 7100D+
06/05/2018 trail Tiranges 52km 3100d+ 7h
12/05/2018 trail du jambon 32k 1540D+
26/05/2018 grand raid 73 73km 4800d+ 5h
16/06/2018 Ultra Tour du Haut Giffre: Samoëns 83k 6400D+ 4h
30/06/2018 Eppic Trail 65km 5600D+ 6h
21/07/2018 ultra tour beaufortain 105km 6400D+ 4h
31/08/2018 UTMB 171km 10300D+
20/10/2018 Grand raid de la réunion 167km 9700D+

Résumé et bilan de l’année 2017 !

La fin de l’année sportive à sonner pour moi au soir du 2 décembre dernier. Une année débutée le 8 janvier avec le trail d’Auchel 24km, une longue saison…que je vous résume ici ! C’est parti !!!

Résumé et bilan de l’année 2017 !

En chiffre :

33 courses courues

13 podiums

3 victoires et 6 fois quatrième, la médaille en chocolat, j’aime ça ;-)

Distance total parcourue en course à pied 4840km.

Moyenne mensuelle de 403km. Plus gros mois : juillet, avec 603km.

 

Une pluie de records ;-)

  • Record 5km : 17m29s à l’entrainement le 6 octobre (3m30s/km)
  • Record 10km: 35m18s idem (3m32s/km)
  • Record semi-marathon : Marchiennes le 8 octobre en 1h16m18s (3m37s/km)
  • Record marathon : Francfort le 29 octobre en 2h44m23s (3m54s/km)
  • Record de la plus longue distance en course : TDS le 31 aout avec 119km (et 7200m de dénivelé positif !)

31 points UTMB empochés

cote ITRA = 741 points, mon meilleur niveau !

 

Côté matos, 6 paires de chaussures  utilisées et première course réalisée avec des bâtons.

Acquisition début avril de mon nouveau vélo de route : specialized tarmac

 

Et côté vélo :

2820km parcourus en vélo sur l’année, plus gros mois avril 524km puis juillet 500km !

Je ne compte pas là les 35h de vélo d’intérieur…

Participation à 6 sorties cyclo :

  • Etixx classic 154km 1300d+
  • Lille-Hardelot 156km 900d+
  • Grinta challenge 159km 2120d+
  • Cyclo Anstaing 115km 750d+
  • Cyclo St Saulve 131km 770d+
  • La Provinciale Morlanwelz 145km 1740d+

Participation à 7 rando vtt organisées:

  • Leuze 55km
  • Huissignies nocturne 41km
  • Stambruges nocturne 36km
  • Hermies 60km
  • Inchy en artois 63km
  • Berlaimont 49km
  • St Ghislain 70km

 

Les meilleures émotions :

La plus belle : la Montagn’hard courue à St Gervais dans le massif du Mt Blanc sous un soleil, a offert de beaux points de vue et paysages.

La plus difficile : la TDS avec son dénivelé, sa distance, ses conditions météo a été le challenge le plus difficile a relevé. Juste derrière dans un autre registre mon marathon de Frankfurt. Un effort violent et des problèmes d’estomac après 13km…

La meilleure organisation/ambiance : le fil du Bocq, en Belgique. Une organisation au top et l’ambiance Belge sur la course et après course ! Top !

 

La santé au fil de l’année : en 2017 pas de grosse casse (comme le genou gauche en aout 2016). Uniquement des éraflures aux jambes et 2 fois des côtes fêlées après mes chutes au trail du Hérou et marathon de Frankfurt. Pas de grippe, gastro, … ras !

 

Les aspects positifs à retenir : avec mon arrivée dans la Team du Caillou, j’ai découvert les séquences d’entrainement spécifiques trail. Après mise en pratique sur les 2 premiers mois, la condition et les résultats sont déjà là. Sur mon dernier tiers de l’année, j’ai capitalisé et trouver un équilibre sur mon alimentation d’avant et pendant course.

Les erreurs à ne pas reproduire : Sur 2018, je ne répéterai pas mes repas non testés d’avant course. Un portage optimisé sans excès sur la nutrition, utilisation à bon escient du sac d’allègement.

 

En 1 mot, 2017: une année Ultra-Record !

 

Et maintenant 2018!

 

Sur 2018, je mettrai l’accent sur le dénivelé et la longue distance. Avec moins de « petites » courses au bénéfice d’entrainement qualitatif (cassage de fibre, dénivelé)

 

4 grands objectifs Ultra Trail :

  • Fin avril: MIUT Madeire 115km 7100d+
  • Mi-juin: Samoëns Ultra Tour du Haut Giffre 83km 6400d+
  • Fin-aout: UTMB 171km 10300d+
  • Mi-octobre: Grand Raid de la Réunion 167km 9700d+

l’Enchaînement UTMB-La Réunion avec  1,5 mois est certes serré mais mon enchaînement fin 2017 de longues distances  me conforte dans mes capacités à enchaîner ces 2 grandes épreuves.

 

D’autres courses intermédiaires déjà cochées pour le début d’année :

  • Trail des 2 baies  le 21 janvier  42km (sur la plage, un bon test pour la reprise)
  • Aymon trail fin février 30km 1600d+ (le meilleur rapport dénivelé/distance à proximité de la maison)
  • Trail des poilus début mars 56km 1800d+ (organisé tous les 2 ans, je veux y être finisher !)

Je communiquerai prochainement sur ces pages le calendrier 2018 de mes courses. Bon mois de décembre !

En attendant voici ici le calendrier illustré de 2018 pour programmer votre année :-)

Samedi 2 Décembre 2017: Falcotrail 103km 5180mD+ Cehegin (Espagne, sud-est: région de Murcie)

Après avoir récupéré mon dossard vendredi a-midi, réveil à 4h30 pour m’équiper. Tout est prêt question matériel, plus de question, ni choix à effectuer. Je partage mon petit déjeuner avec un espagnol qui a passé la nuit ici aussi chez notre hôte Ann. Pas d’innovation dans le choix des aliments de mon petit déjeuner, tout proviens de la maison ! Je me prépare juste un petit sandwich bonus fromage/charcuterie que je laisserai dans mon sac d’allègement. Mon AirB&B est situé à 500m de la ligne de départ. Je quitte donc à 5h30 la maison pour gagner l’arche de la zone de départ/arrivée. Il fait quasi 0 degré, léger vent et temps sec. Je dépose mon sac d’allègement que j’avais préalablement marqué de mon numéro dossard, m’évitant un traqua de plus avec le système de sac (plus petit) de l’organisation.

Il est presque 6h, nous sommes 177 inscrits au départ, les frontales vissées au front, les tours de cou remontés jusqu’au bout du nez… la musique des chariots de feu de Vangelis en bande son, face à nous la montagne dans la nuit noire.

Image de prévisualisation YouTube

Je suis positionné sur la première ligne, plus pratique pour s’élancer dans le noire sans être gêné. Nous sommes un groupe d’une douzaine, hommes et femmes à partir en tête sur un chemin piéton/cycliste parfaitement plat. Après 2 kilomètres on tourne à 90 gauche et une file indienne se forme dans le single track nous menant au pied de la montagne. Je suis parti avec mes bâtons mais dans la nuit sur des petits chemins en pierre je n’éprouve pas le besoin de les utiliser. Un peu engluer dans un petit groupe, il est difficile de doubler. Dès que l’occasion se présente, je passe en léger hors-piste pour reprendre à mon allure sur le sentier balisé. Je recolle et nous formons un groupe de 4 puis 3 coureurs après une portion descendante. En montée je récupère bien car le rythme de mes deux compères Espagnol n’est pas démentiel. Alors que l’on récupère un sentier plus large l’un d’eux hésite sur la direction, pour moi pas de doute, c’est à droite dans la descente, je m’y engage. Je suis alors en tête. Après quelques kilomètres notre groupe se reforme à la faveur d’un passage sur point de crête où le tracé est timide. Au 1er ravito du kilomètre 12 je ne m’arrête pas, mes 2 compagnons oui ! Je m’élance dans la montée en forêt seul. On passe dans un lit de rivière très technique et prends mon pied dans ce passage qui n’est pas sans rappelé l’Afrique du Sud par certains endroits. Au ravito du 24 je passe sans m’arrêter, mes réserves sont encore bonnes. Je tiens mon rythme et ma place jusqu’à environ 28km. Là de nouveau notre groupe de 3 se reconstitue. Le tracé devient timide puis invisible, je prends la décision de rebrousser chemin jusqu’à la dernière marque visible aperçue. J’opte ensuite pour un chemin sans marque et retrouve 300m plus une marque. Mes deux compères me suivent. Alors qu’à présent il n’y a plus de rubalise, je me décide de sortir mon smartphone gps pour me situer par rapport à la trace officielle. Mes compagnons d’infortunes, partent chacun en sens opposé. A présent seul, je me guide au gps afin de gagner la trace de la course. Je passe sur un chemin défriché complètement hors-piste puis distingue un bon chemin. De plus une marque à la chaux m’indique même le sens parfait ! Un égaré arrive lui d’un autre chemin en face, je tente l’explication mais il ne parle pas un mot d’anglais et moi d’espagnol… Son rythme est très lent, je ne le reverrai plus. Plus loin un autre coureur, je le questionne sur son kilométrage et comprends qu’il a subi la même infortune que mon groupe. Etant sur le bon chemin, l’esprit se reconcentre sur la course. Au ravito du 38km je demande ma place et on m’annonce en 3ème position. Là je prends une compote, une banane et une barre céréale. Les portions sont alors un peu monotones avec de longs chemins carrossables… kilomètre 45 ravito ou j’opte pour le même choix qu’au précédent. On s’élance ensuite sur une boucle de 14km parfois en petit single track mais souvent sur une route en terre pour 4×4. Mes jambes sont biens, il fait toujours un peu frais mais j’ai retiré ma veste coupe vent/pluie ainsi que mes gants. On repasse sur le même ravito ou je croise mon ami du petit déjeuner ce matin. Après 2km un 4×4 de l’organisation avec 3 personnes à bord me demande de m’arrêter et prenne en photo mon dossard en me précisant qu’ils ont constaté sur le suivi gps une coupure/raccourci de ma trace. Je leur montre alors immédiatement le kilométrage de ma montre qui annonce 65km soit déjà 3 de plus que le théorique à ce moment de la course. Avec ma mésaventure de début de course je suis certain d’avoir parcouru plus de distance qu’il ne le faut. Convaincus, ils me laissent repartir en reconnaissant les faits. Je me replonge dans la course et me fixe comme prochain point le kilomètre 68. C’est la base de vie, endroit où je retrouverai mon sac d’allègement. Je projette ce que je dois y faire. Je commence par faire le switch de mes 2 flasques par 2 pleins. Puis recharge en barres énergétiques. Je m’enfile une compote, des fruits secs que j’avais dans le sac d’allègement. Je prends uniquement les pates chaudes sur la base de vie. Je remplace ma lampe frontale avec celle de remplacement qui est plus légère et compacte. Choix stratégique, je laisse mes bâtons à la base de vie. Embarqués avec moi dès le début je ne les ai pas utilisés et les chemins techniques en monté ne sont à mes yeux pas adaptés pour leur utilisation. Après 5 minutes d’arrêt je reprends la route. On attaque par une longue montée régulière et légère. Je termine mon repas avec mon sandwich bonus préparé au petit déjeuner ce matin. Il passe très bien ! A présent le profil de la course est beaucoup plus prononcé et on mange du dénivelé. J’avais bien vu cela avant la course, ce n’est donc pas une surprise. Je prends du plaisir dans les chemins qui nous sont proposés : pierriers, chemin de crête, passages aménagés avec des cordes, trace droite dans le pentu ! Il y en a pour tous les goûts… Sur cette fin de course je passe que sur du liquide en intégrant du cola coupé à l’eau. La fraicheur s’installe tout doucement mais je suis bien et retire même mon bonnet conservé depuis le début de la course. Ravito du 88 : j’y reçois un accueil chaleureux et on m’annonce en 2nd position. J’en repart avec le plein d’énergie. J’ai de bonnes jambes et envisage une arrivée prévisionnelle au début de la tombée de la nuit. Encore des passages de crêtes puis on distingue notre ville hôte au loin, que l’on contourne légèrement pour mieux y plonger et gagner la zone d’arrivée. La frontale est activée depuis 15/20 minutes à présent et l’arche d’arrivée illuminée se profile au loin. Je coupe la ligne après 12h32m de course et plus de 103km, je suis hyper content de ma course et des sensations tout du long. Petite interview en anglais où je partage ma course et mes impressions. Je récupère mon sac d’allègement et file à la maison pour une bonne douche. Petit resto typique Espagnol dans le centre-ville, séance de massage/récupération et fin de soirée où je discute avec un finisher (7ème) dans la salle d’animation d’après course. Au lit vers 23h, celle-ci sera bonne et ré-énergisante.

Dimanche matin, après un petit déjeuner, je profite d’une longue marche pour découvrir les ruelles égarées de la cité. Repas glucidique à midi et remise des prix simples vers 15h30. J’y croise le 1er de la course Juanjo Larrotcha, un top traileur international, qui a entre autre terminé 15ème à l’édition 2016 de l’UTMB ! Il est très sympa et discute facilement. Je ne m’éternise pas plus et file récupérer ma voiture pour rejoindre la côte à 1h30 de là et Alicante. Je m’accorde 15/20min sur le front de mer avant de rejoindre l’aéroport pour mon vol retour.

Fin d’un superbe weekend trail en Espagne, pas de bobo et de très belles images et souvenirs. Cela sonne aussi la fin de ma saison 2017, que je prendrai le temps d’analyser et de (re)partager avec vous dans les jours à venir.

Classement ici

Photos là!

Article de la course

Vidéos ici:

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube


12345...52

février 2018
L Ma Me J V S D
« jan    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728  

Ma carte de visite en 2 mots:

Footeux converti à la course à pied en 2009. Marathon: meilleure perf: 2h44min23sec (Francfort 2017) semi-marathon: 1h16min (Lille 2011) 20km: 1h17min48sec (Maroilles 2011) GR20 complet en autonomie, 5 jours (juin 2011) GTMC à VTT en autonomie, 6 jours (juin 2011) Tour du mont blanc en autonomie totale, 4 jours (juin 2013) Grande traversée de l'Hérault à VTT en autonomie, 3 jours (juin 2013) 2014: 4250km VTT et 4200km route avec Paris-Roubaix cyclo, tour des Flandres cycle, la Philippe Gilbert, BRM 223km, Lille-Hardelot, Tour du Luxembourg VTT 4 jours. Big 5 Marathon (mai 2015) Two Ocean Marathon 56km 4h06 (mars 2016) Comrades Marathon 89km 7h12 (mai 2016) TDS 119km 7200D+ 18h56 (aout 2017)

Auteur:

vinceduj


oeilcatalantransferts |
GENETIQUE OBSTACLE |
Les Ecuries de la Ballière |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cycles de la Vie
| GVBeaugency
| FRED&CATHY BARAFFE Hist...